✈ LIVRAISON GRATUITE SUR TOUS NOS PRODUITS 🔥

INTERVIEW DE BBOY SWANN

 


INTERVIEW DE BBOY SWANN

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

“ Moi c’est Swann, j’ai 31 ans, issue du groupe KRZ squad depuis 2008.”

C’est quoi la danse pour toi ?

“De mon point de vue la danse c’est la liberté avec un grand L, du plaisir et du partage.”

Quelle est ta vision du top rock ?  

“Le toprock pour moi c’est avant tout la musicalité, la recherche de step et surtout du lâcher prise."

Qu’est ce qui t’inspire, quel est ton processus de création ?

“Je m’inspire principalement des mecs de mon groupe qui m’ont toujours poussé à faire ça et je ne me met pas de barrières. Si je veux intégrer de la house ou d’autre style de danse je le fais, je ne fais pas partie des gens qui refuse de mélanger d’autre discipline au toprock. Moi j’ai toujours aimé faire des pointes, étant issue du break et plus particulièrement des tricks à la base, donc je cherche toujours ce coté performance en trouvant des steps un peu compliqué au risque que ce ne soit pas terrible mais je ne veux pas danser comme tel ou tel bboy. Je veux garder ma part d’originalité.”

Comment as tu découvert l’univers du Bboying?

"“J’ai découvert le break en fin de collège, grâce à des grands de ma ville qui pratiquaient souvent. Ça m’a donné envie de prendre des cours comme beaucoup.”

Depuis combien de temps tu danse ?

“J’ai dansé de manière régulière et compétitive environ 12 ans en break. Suite à une grave blessure au genou je me suis concentré sur ce qui me faisait vraiment aimer la danse c'est -à -dire le top rock. Ça fait maintenant 5 ans que je pratique le toprock de façon régulière, décontractée et moins compétitive.”

Quel est ta prochaine étape ? 

“ En terme de danse aujourd’hui j’ai pas trop d’objectif clairement, je danse pour moi, c’est ma passion, je fais des battles quand il y’en a dans la région pour tester un peu mon niveau. 

Maintenant c’est juste du “kiff” et je continuerais tant que mon corps acceptera.”

Un de tes meilleurs souvenirs ?

“Un de mes meilleurs souvenirs de danse ça restera des qualifications pour un gros battle internationale qu’on avait fait avec mon groupe, sans vraiment de convictions. On est arrivé la bas on s’est fait “kiffé” ensemble et on a fini par gagner la qualification. Du coup, c’était pas du tout prévu mais le lendemain on a participé à un battle international de renom et on a pu se “taper” contre des russe, coréen, en bref toutes les cultures étaient représentées. C’est ce qui me vient en tête tout de suite.”